CS Brétigny et AJ Auxerre, quinze ans que ça dure !

Si l’AJ Auxerre va disputer l’un de ses matchs de préparation à Brétigny, c’est aussi grâce au partenariat qui unit les deux clubs depuis 2003. 

L’Association de la jeunesse auxerroise, c’est, depuis sa création en 1905 (comme un certain… CS Brétigny), un titre de Ligue 1 (en 1996), un titre de Ligue 2 (1980), quatre Coupes de France (1994, 1996, 2003, 2005) et des parcours européens jusqu’en quart de finale de Ligue des champions (1997) ou demi-finale de coupe UEFA (1993). 

Mais l’AJA c’est aussi un lien privilégié avec le CS Brétigny depuis plus de quinze ans et le partenariat qui lie les deux clubs. « Un partenariat basé sur la confiance et la compétence » comme aiment à le dire les dirigeants bourguignons.

Le plus emblématique d’entre eux, Guy Roux, était présent, le 5 janvier 2003, pour la première signature, à la salle Maison-Neuve, de la convention entre les deux clubs, et porte toujours un regard plus que bienveillant sur cette relation AJA-Brétigny.

« La réussite d’un tel partenariat, c’est grâce aux hommes qu’il y a au bout, au courant de sympathie, à la complémentarité et à une bonne géographie. Brétigny est proche d’Auxerre par l’A6. Quand je passais près de Brétigny, je me disais que c’était le lieu où il y a de bons footballeurs. En fait, je n’ai jamais rencontré un club amateur avec autant de qualités, ce qui explique à la fois ses bons résultats et le fait que, pour la première fois dans l’histoire de l’AJ Auxerre, il y a quinze ans, nous avons décidé de signer une convention de partenariat de trois ans. Lors de la première signature, j’étais entraîneur et maintenant, je suis toujours là ! Non seulement, on l’a fait mais en plus ça marche ! »

Ainsi, depuis 2003, 104 joueurs (de U13 à U21) ont été testés sur les infrastructures de l’AJ Auxerre. 29 l’ont finalement rejoint, dont 12 qui y étaient encore sur cette saison écoulée. 2 nouveaux joueurs du CSB, Florian Eugène et Mathis Petit, viennent aussi d’être recrutés par l’AJA, qui, au final, a pu compter, dans ses rangs professionnels, sur 7 éléments venus de Brétigny : Paul-Georges Ntep, Sébastien Haller, Jean-Charles Castelletto, Donovan Léon, Jeffrey Baltus, Moussa Diallo et Florian Ayé. En attendant Yanis Begraoui, formé au CSB de 2014 à 2017 avant de rejoindre l’AJA, et qui a déjà évolué à quatre reprises en Ligue 2 alors qu’il va tout juste fêter ses 17 ans le 4 juillet !

Des chiffres qui faisaient dire à Guy Cottret, l’ancien président ajaïste, « Brétigny est le meilleur pourvoyeur de talents de l’AJA ».